L'immobilier de Luxe et de Prestige sur Paris
30 sept

Faites le point sur toutes les charges de copropriété si vous achetez un loft dans le 8e arrondissement de Paris !

Cozy natural loft desk

Lorsqu’ils achètent un loft dans le 8e arrondissement de Paris, les futurs acquéreurs font le tour du logement, plutôt deux fois qu’une. Ils sont vigilants sur un certain nombre de points (le quartier, l’emplacement, l’étage, l’agencement des pièces, le vis-à-vis, la luminosité, la présence d’écoles…) mais ils en oublient d’autres, non moins essentiels. En effet, si les acheteurs d’un lot en copropriété se renseignent sur le montant des charges annuelles, en revanche, ils ne prêtent pas attention aux charges supplémentaires qui sont susceptibles d’être appelées dans les mois ou les années qui suivent l’achat, bref, ils ne font pas le point sur les travaux à venir, les impayés de charges et le départ en retraite du gardien (qui représente un coût important pour la copropriété).

Or, avant l’achat d’un bien en copropriété, il convient de vérifier les postes de travail les plus importants :
• Le toit étant difficilement accessible, il faut alors se rapprocher du syndic qui est en mesure de donner des informations précises sur son état.
• Les ascenseurs ont constitué un des principaux postes de travail au cours des dernières années du fait de l’obligation de leur mise aux normes imposée par la Loi Urbanisme et Habitat. Il est important pour un futur acquéreur de vérifier que ces travaux ont bien été réalisés.
• Un constat visuel donnera une première indication sur l’état des façades : la présence de fissures ou de pans de maçonnerie se détachant doit vous alerter.
• Les canalisations étant souvent inaccessibles, le meilleur moyen d’apprécier leur vétusté est de passer en revue les dépenses de la copropriété.
• L’état des installations de chauffage peut être communiqué par le gardien de l’immeuble, le syndic ou le vendeur. Cela figure également dans l’état des dépenses qui regroupent les facturations d’entretien ainsi que dans le carnet d’entretien de la copropriété (qui peuvent également être fournis par le vendeur, le syndic ou consultables sur son extranet).

Regardez également le solde des copropriétaires. Méfiez-vous des impayés de charges. À court terme, cela se traduira par une hausse des charges pour combler les déficits.

C.V. / Bazikpress © Photographee.eu

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée